Êtes-vous réellement prêt à pitcher votre projet?

Que vous ayez obtenu un rendez-vous ou que vous vous retrouviez devant un investisseur de manière impromptue, le moment tant attendu est arrivé : il est l’heure de délivrer votre pitch. Mais êtes-vous réellement prêt ? Voici quelques points à vérifier absolument

Votre « elevator pitch » est-il assez concis ?

60 secondes. Ce doit être la durée maximum de votre pitch. S’il fait plus d’une minute, vous risquez d’entrée de lasser votre interlocuteur. De plus, préparer un pitch de moins d’une minute vous permettra de présenter votre activité dans n’importe quelle circonstance où le temps vous est compté (d’où son nom d’ « elevator pitch », qui peut être délivré dans un ascenseur).
Pour y arriver, élaguer au maximum votre message, travaillez vos formules chocs (aussi appelées « soundbites » ), et bien sûr répétez, répétez et répétez encore…

Soignez votre présentation Powerpoint

Lors d’un rendez-vous formel, vous aurez au mieux 30 mn, parfois seulement un quart d’heure pour présenter votre projet. Pour appuyer votre pitch oral, et pour présenter des éléments factuels pendant la traditionnelle séance de questions-réponses, préparez soigneusement vos slides (en plus d’un solide dossier imprimé bien entendu).
Entre 12 et 15 slides devraient faire l’affaire pour un rendez-vous en face à face (vous pouvez vous permettre d’en mettre plus si vous êtes en situation de conférence, lors d’une compétition de pitch par exemple). Nous reviendrons sur la construction d’un tel support dans un prochain article.

chi-luminaid-shark-tank-preview-bsi-20150217

Ne mentez pas

Vous n’avez pas fait d’étude de marché suffisamment poussée mais juste quelques tests ? Vous n’avez pas encore étudié votre coût d’acquisition client ? Vous avez encore des hésitations sur le sourcing de votre produit ? N’essayez pas de mentir. Il arrive parfois que l’attention des investisseurs arrive avant que votre dossier ne soit entièrement bouclé. Ce n’est pas grave, tant que vous êtes honnête avec votre interlocuteur.

Soyez prêt à répondre à TOUTES les questions

Votre travail ne se limite pas à préparer votre pitch. Vous devez anticiper un maximum de questions qui pourraient vous être posées. Business plan, prévisions de croissance, concurrence, taille du marché, retour sur investissement, etc…. La liste est longue et il vous faudra y passer beaucoup de temps pour être certain de n’avoir rien négligé.

Soyez à l’écoute

Vous avez passé des semaines, des mois, voire des années sur votre projet. Et voilà qu’un investisseur potentiel vous fait des remarques qui remettent en cause quelques points clés. Surtout, ne vous braquez pas. Prenez le temps d’écouter et de prendre ne considération toute suggestion qui peuvent vous être faites. Après tout, vous sollicitez des investisseurs justement parce que ce sont des exemples de réussite, non ?

Key Vox vous propose des formations spécialement conçues pour les Start Up afin d’être prêt à « pitcher » en toute circonstances, en solo ou en groupe. Cliquez ICI pour en découvrir le contenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.